Hallucinant!

Dans mon article de blog précédent, J. Van Rillaer, Prof Emérite Univ Louvain, à son tour, illustre l’absence de rigueur scientifique et la « légèreté » (pour ne pas dire plus) de « l’illustre savant » qui est nommé par le Président pour diriger le Comité d’experts « Parcours mille jours »…..

Un extrait parmi énormités ou approximations en nombre:

Cyrulnik cite (p.262) l’Évangile selon St-Matthieu comme suit: « Quiconque regarde une femme […] a déjà commis l’adultère avec elle » et donne cette référence: « cité in Rauch, p. 25 ». Il met des crochets signalant l’absence de mots. Les connaît-il (il cite l’Évangile de seconde main) ou les a-t-il volontairement éliminés ? Six mots manquent par rapport à la phrase de l’Évangile : « Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l’adultère avec elle » (Mt 5 :28). Ainsi, ce qui est évoqué dans l’Évangile, ce n’est pas un péché qui résulterait d’un simple regard, mais le péché par intention ou en imagination.

Vive la Science!

 »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.